Google+ Badge

dimanche 24 février 2013

Pourquoi est-ce que je ne me sens pas maître de moi ?





 


  On n' est pas maître de soi tant que l' on ne se fait pas confiance,  tant que l' on se laisse submerger
par ses sentiments et tant que l' on n' endosse pas la responsabilité de ses actions. Le manque de maîtrise
 et le sentiment d' insécurité ont une source commune : le manque d' estime de soi. On sent bien que l' on
ne réalise pas tout son potentiel, et l' on accuse n' importe qui et n' importe quoi de ce manque de maîtrise On s' acharne à dénicher hors de soi-même la responsabilité de ce que que l' on est . On abdique son autorité personnelle. On ne fait plus que réagir à des stimuli extérieurs.

   La prochaine fois que vous vous sentirez dépassé, songez à un ascenseur. Un ascenseur réagit quand quelqu'un appuie sur un bouton. Le premier venu peut se présenter et appuyer sur un bouton rouge;
et crac ! Vous vous mettez en colère; ou appuyer sur un bouton bleu; et crac ! Vous vous sentez déprimé. La seule façon d' enrayer cet automatisme, c' est d' accrocher à la porte de votre ascenseur un panneau
" en panne "; cessez de réagir à ce que les autres veulent vous faire faire.

  Cessez d' être victime des autres. Nul n' a le droit de vous régenter. De même que vous ne pouvez
diriger les sentiments des autres, les autres ne peuvent pas diriger vos sentiments, sauf si vous leur en
donnez l' illusion. Vous ne pouvez pas être un bon ascenseur car vous ne pouvez pas transporter les
gens là où ils désirent aller. Vous ne pouvez que vous transporter vous-même où vous avez besoin
d' aller, et c' est impossible si vous n' êtes pas maître de vous.

  Finissez en avec les récriminations envers vous-même ou envers autrui. Si vous vous sentez dépassé, acceptez-en la responsabilité. C' est votre choix, et sachez dorénavant qu'il existe des alternatives?
Essayez des solutions nouvelles. Agissez au lieu de réagir. Abandonnez ce rôle passif de victime et
ne laissez rien ni personne vous provoquer. Si vous êtes conscient à l' avance de la façon dont les
autres vont agir et essayer de pousser vos boutons, préparez-vous en imaginant que vos boutons
sont en panne. Faites quelque chose de différent. Prenez l' initiative, agissez avant eux. Faites preuve d' objectivité pour percer à jour leurs manipulations, ne vous laissez pas perturber. Ce que font les autres,
 c' est leur affaire; demandez-vous pourquoi ils ont fait ce choix. Peut-être ont-ils le même sentiment d' insécurité, peut-être ont-ils besoin de vous faire réagir pour se justifier... Les gens qui ont besoin de
victimes -qui ne peuvent s’empêcher de pousser les boutons des autres-  manquent complètement
d' estime d' eux-mêmes. A contrario, ceux qui sont emplis d' estime d' eux-mêmes ( à ne pas confondre
 avec ceux qui en trop ) ne chercheront pas à renforcer vos réactions, mais vous encourageront au
contraire à vous prendre en charge. Il ne leur viendra pas à l' idée de vous prendre pour victime;
 ils n' ont pas besoin de vous pour leur servir d' ascenseur.

  Choisissez d' exercer votre autorité sur ce que vous pouvez maîtriser : vos sentiments à l' égard de vous-même et vos comportements. Quittez pour de bon cette cabine d' ascenseur !

11 commentaires:

  1. Tout est très bien écrit, évidemment c'est aussi une vérité que beaucoup oublie.
    Je dirais que c'est l'injustice de la vie pour certain malgré tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nicky pour ce commentaire. Certes la vie peut être plus injuste pour les uns que pour les autres. C' est pour cette raison que que j'ai utilisé l' expression " sur ce que vous POUVEZ ..." Tu as eu raison de soulever ce problème. Cordialement.
      Edwige

      Supprimer
  2. J'aime bien ton image de l'ascenseur ; j'utilisais déjà dans un cadre professionnel l'image des boutons pour parler des réactions que peuvent provoquer certaines personnes sur nous. Le fait d'avoir conscience de ses propres boutons permet petit à petit de refuser que n'importe qui appuie dessus n'importe quand.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Claire. Effectivement l' image de l' ascenseur est utilisée par les psychologues pour expliquer ce processus et facile à retenir pour qui veut être plus en accord avec lui-même .

      Supprimer
  3. Très interessant ce sujet ...Le manque de confiance égal manque d'estime de soi et ainsi s'enchaine les événements !!!
    Merci a méditer ...
    Bonne soirée à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Claudine. Je suis ravie que cet article t' ait plu et j' espère qu'il te sera utile . N' hésite pas à revenir lire un article ou un autre de temps à autre. Ce blog est là pour aider tous ceux qui se posent des questions . Il n' est pas rédigé pour être lu d' un trait.Bien au contraire, je l' écris de façon à ce que chaque réponse puisse être lue quand la question se pose.
      Je te souhaite une très agréable fin de soirée .

      Supprimer
  4. C'est énormément bien recherché... Très intéressent. Je dirai même que c'est Superbe ! Si tu n'es pas un Psychanalyste ? Ou un Prof de Psy ? çà y ressemble beaucoup... J'ai bien aimé... Si toutes les personnes qui sont généralement assistées, avaient la même position de voir les choses... Ce serait magnifique !... Du coup, les professionnels paramédical... Seraient au chômage. Comme exactement l'image de l'ascenseur... C'est une forme exacte et qui marche très bien !... Bravo ! Continue à dire comme Gandhi !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jack pour ces compliments qui me vont droit au coeur . Je ne suis pas une professionnelle mais la psychologie, la psychanalyse, la philosophie de la vie m' ont toujours passionnée. Je ne fais qu'essayer d' aider avec mes humbles connaissances mon prochain .Ton commentaire m' encourage à continuer en ce sens. Bonne soirée
      Edwige

      Supprimer
  5. Si çà n'est pas de la Psychanalyse ? çà y ressemble énormément. Ou tu es peut-être un Prof de Psy ? Mais , j'ai énormément aimé. Si toutes les personnes qui sont aidés par de l'Assistanat ? Avaient la même façon de traiter leur Vie. Les Professionnels du Paramédical seraient des gens au Chômage... Comme ton explication de l'Ascenseur ? C'est tout à fait exacte ! Et comme cela qu'il faut voir les choses de sa Vie !... Bravo ! Continue c'est très bien fait... J'ai bien aimé !

    RépondreSupprimer
  6. Je partage cette réflexion. Je crois qu'il faut savoir maîtriser son émotivité. Les émotions sont ce qui vient de notre coeur et et nous permet de ne pas être que des "automatismes" et des machines, mais elles sont aussi la traduction de nos peurs. Il faut ne pas refuser ses peurs car elles peuvent nous protéger, mais il faut aller au-delà par un travail de notre raison et finalement de notre conscience. Toute cette philosophie pour dire que je suis d'accord et que la confiance est fondamentale pour nous guider dans l'action.

    RépondreSupprimer
  7. merci je suis, j'étais en pleine dérive, l'histoire de l’ascenseur et du panneau en panne me fait prendre conscience de ce que mon moi peut faire pour dire stop, faire une pause avant d'en sortir merci pour ce que tu as écrit

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Le message sera publié après modération.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!