Google+ Badge

mardi 5 février 2013

Pourquoi ai je le sentiment que je dois changer ?




  Parce que ça ne va plus. Nous ne changeons pas quand la vie nous sourit, nous changeons lorsque quelque chose ne va pas. Le problème avec notre modèle occidental activiste, c' est qu'il fonctionne ... quelque temps. Quand il se grippe, nous avons tendance à croire que c' est de notre faute, et non de la faute du modèle. En général, tant que nous nous sentons bien dans notre peau et à l' aise dans notre vie, nous ne tentons pas de changer. Quand nous cherchons des réponses nouvelles, c' est que quelque chose s' est bloqué et qu'un changement est nécessaire.

 Le tout, c' est de le faire au bon moment, chacun à son heure. Nous éprouvons le besoin de changer quand le moment est venu pour nous de le faire. Quand nous éprouverons de la douleur, nous saurons que notre heure est arrivée : nous serons alors disposés à tester des solutions pour soulager notre souffrance. Si nous n' agissons pas talonnés par la souffrance, mais par simple curiosité d' apprendre le modèle ontologique  il y a toutes les chances pour que nous ne changions pas. La curiosité, à la différence de la douleur n' est pas un moteur efficace du changement.

 Si le temps n' est pas venu pour vous de changer, prenez en acte, aimez vous tel que vous êtes  Si au contraire le temps est venu, sachez que ce changement sera douloureux, mais que les douleurs du changement sont purificatrices et solutoires: elles permettent de grandir, de croître et de se développer; quand on se développe, on abandonne des habitudes qui ont eu leur utilité dans le passé mais qui sont désormais caduques. Se développer, cela consiste à apprendre des choses nouvelles, inconnues, voire inquiétantes. Ne cous reprochez pas de ne plus fonctionner de la même façon que précédemment.

Nul ne peut décider du moment propice pour changer. Ce qu'il y a de sur, c' est que vous changerez; les nouveaux outils dont vous aurez besoin ne révéleront leur utilité que le moment venu. Vous aurez peut-être l' impression momentanée d' être bloqué, cloué sur place; vous désirez changer, vous vous sentirez prêt mais rien ne se passera. Dans un moment pareil, il est facile de se décourager et de retomber dans les habitudes précédentes; vous avez peut-être l' habitude de penser en terme d' objectifs, et de vous considérer comme un raté si vos tentatives de changement se soldent par des échecs. Le changement est inévitable mais nous ne saurions le maîtriser en totalité, pas plus que le temps qu'il vous faut pour changer. Quand vous êtes bloqué et que vous ne comprenez pas pourquoi, la meilleure chose à faire est de vous accepter tel que vous êtes dans l' instant présent, c' est-à-dire bloqué; entraînez vous à vous aimer tel que vous êtes dans cette position nouvelle. Ce n' est pas facile mais ça marche; en fin de compte tout finira par se débloquer: vous irez de l' avant, vous évoluerez.

 Evitez également de tomber dans l' erreur qui consiste à vous reprocher d' avoir mis si longtemps à changer.
Le fait de vous faire des reproches à propos de quelque chose que vous ne maîtrisez pas vous fait retomber tout droit dans le moi faible. Souvenez- vous : ce n' est pas un concours, vous n' avez pas de concurrent. Peu importe à quelle vitesse vous changez. Vous en êtes là où vous en êtes; vous changez en permanence mais vous n' êtes pas maître du calendrier. Vous pouvez maîtriser la façon dont vous évoluez : ne perdez pas votre temps à vous reprocher de ne pas avoir changé plus tôt  ni à vous demander pourquoi vous vous sentez bloqué pour le moment. Acceptez le rythme de votre changement tout comme vous avez appris à vous accepter vous-même. Si tout marche, tant mieux. Si rien ne marche, tant mieux aussi : le moment de votre changement est d' autant plus proche.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Le message sera publié après modération.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!