Google+ Badge

lundi 4 février 2013

Quel est le secret pour affronter la souffrance ?

 

La vérité sur la souffrance, c' est que  nous y sommes confrontés quoi que nous fassions. Par conséquent, il est vain de se servir de la souffrance comme prétexte pour ne pas essayer des solutions nouvelles; Tout développement exige le changement , et tout changement est, au début, douloureux.

 Quel est donc le secret pour affronter les douleurs à venir? Il faut savoir qu' elles se présenteront et ne pas en avoir peur.
Si nous ne souffrons pas dans l' instant présent, pourquoi nous ronger à propos de quelque chose d' inévitable, dont nous  n' avons pas la maîtrise  Réjouissons nous si nous traversons une période sans souffrance et faisons nous confiance pour l' avenir: nous saurons faire face à la douleur quand elle se présentera. Si vous vous comptez au nombre de ces froussards,  remémorez- vous la définition du courage: le courage consiste à avoir peur tout en continuant à agir. Si vous faites quelque chose sans avoir peur, vous ne faites preuve d' aucun courage. Il faut avoir du cran pour continuer à vivre quand on a peur des douleurs de l' existence bien plus qu' il n' en faut pour vivre sans peur. Commencez par être courageux, vivez votre vie en dépit de votre peur de la souffrance. En peu de temps, ce nouveau comportement deviendra pour vous une seconde nature; vous n' aurez plus peur des souffrances qui vous attendent. Et quand l' heure sonnera de souffrir - et elle sonnera tôt ou tard - vous serez à même d' y faire face.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Le message sera publié après modération.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!